Prévention

Prévention de piqûre de moustiques

Pourquoi prévenir les piqûres de moustiques ?

Le moustique perce la peau à l'aide d’une trompe : le proboscis. Lors de cette piqûre, le moustique injecte une salive anticoagulante et anesthésiante. Le système immunitaire humain réagit à cette salive, provoquant une inflammation et éventuellement des démangeaisons. Certaines personnes ne réagissent que légèrement à la piqûre, tandis que d'autres réagissent plus fortement et présentent un gonflement, une douleur et une rougeur. Si le moustique est infecté, il peut transmettre des agents pathogènes lors de la piqûre ; c’est pourquoi, il est d’autant plus important d’éviter les piqûres dans les régions où les maladies transmises par les moustiques sont présentes.


Bien qu’il soit impossible d’empêcher tout contact avec le moustique, il est cependant possible d’appliquer certaines mesures de prévention individuelles afin de limiter ce contact et donc prévenir ses piqûres. Ces mesures peuvent être prises pour prévenir les piqûres de moustiques en plein air ou à la maison.

Comment prévenir les piqûres de moustiques en plein air?

  • Évitez les activités à l’extérieur aux moments de la journée où les moustiques sont les plus actifs (le plus souvent au crépuscule ainsi que la nuit). Pour plus de détails voir la section sur leur comportement piqueur.
  • Utilisez des vêtements qui couvrent les bras, les jambes et les pieds.
    • Privilégiez des vêtements larges, qui ne collent pas à la peau. Si vous portez des vêtements serrés, il est préférable de porter des textiles tissés serré pour éviter que le moustique ne pique à travers le vêtement.
    • Les couleurs claires attirent moins la chaleur et sont donc à privilégier 
  • Utilisez des répulsifs anti-moustiques. Si vous utilisez un répulsif en même temps qu’une crème solaire, veillez à appliquer la crème solaire au moins 20 minutes avant le répulsif et suivez les indications d’application des deux produits. La plupart des répulsifs disponibles sur le marché ont les principes actifs suivant :   
    • Le répulsif DEET est le plus efficace. Utilisez des produits contenant au minimum 20 % de DEET, et 50 % dans les zones ou les moustiques sont porteurs de maladies infectieuses. À noter que les concentrations plus élevées que 50 % ne doivent pas être utilisées directement sur la peau (mais peuvent être utilisées sur les vêtements).
    • L’icaridine ou picaridine. Utilisez des produits contenant au minimum 20 % du répulsif.
    • IR 35/35. Moins efficace que le DEET ou l’icaridine. Utilisez des concentrations de 30 % au minimum pour les adultes.
    • Le citriodiol est un dérivé de l’huile d’eucalyptus. Utilisez des produits contenant une concentration de répulsif de 20-25 %.

Comment prévenir les piqûres de moustiques à la maison?

  • Utilisez des moustiquaires pour les fenêtres et les trous d'aération.
  • Un ventilateur peut dissuader et éloigner les moustiques
  • La climatisation maintient une température basse et réduit le risque de piqûres de moustiques, mais n’assure pas une protection complète et nécessite donc d’être utilisée en combinaison avec d’autres mesures préventives.
  • Dormir sous une moustiquaire, de préférence traitée avec un insecticide.
  • Utilisez un insecticide si nécessaire (dans une pièce fermée lorsque vous n'y êtes pas ou dans une pièce bien ventilée lorsque vous y êtes).

 

Réduction de la population de moustiques

Éliminer les sites potentiels de reproduction

Les moustiques femelles ont besoin d'eau pour pondre leurs œufs. Certains moustiques, tel que le moustique tigre exotique (Aedes albopictus) et le moustique domestique commun (Culex pipiens), se sont adaptés aux zones urbaines et utilisent à la fois des sites de reproduction naturels (cavités d'arbres et de rochers, flaques d'eau et étangs) et des sites de reproduction artificiels (seaux, vases, pneus de voiture, gouttières, barils d'eau de pluie). La meilleure façon de réduire les populations de moustiques est donc de veiller à ce qu'il y ait le moins d'eau stagnante possible dans les environs. Voici quelques conseils à appliquer facilement chez vous :

  • Videz l'eau stagnante et mettez les pots de fleurs vides, les pneus de voiture usagés, les récipients, les seaux, et les jouets d'enfants à l'intérieur ou sous un toit, ou retournez-les.
  • Évitez de laisser de l'eau sur les bâches en plastique, étirez-les.
  • Changez les abreuvoirs pour animaux ou les bains d'oiseaux chaque semaine.
  • Jetez du sable dans les coupelles sous les pots de fleurs ou rafraîchissez-les chaque semaine.
  • Couvrez les réservoirs d'eau, comme les seaux, les barils d'eau de pluie et les puits, avec une moustiquaire ou un couvercle.
  • Entretenez les piscines : assurez-vous du bon fonctionnement du filtre, traitez au chlore. Si elles sont couvertes d'une bâche, évitez d'y laisser de l'eau.
  • Nettoyez et réparez régulièrement les gouttières.
  • Entretien du cimetière : changez régulièrement l'eau des vases à fleurs, réparez les pierres tombales endommagées.
  • Au début de l'hiver, nettoyez soigneusement les sites de reproduction des moustiques possibles à l'aide d'une brosse afin d'éliminer les œufs déposés. Veillez à ce que les eaux usées ne finissent pas dans un égout, mais qu'elles soient déversées sur l'herbe pour éviter que les œufs, si présents, continuent leur développement.

Site de reproduction : brouette Site de reproduction : conteneur d'eau Site de reproduction : conteneur d'eau Site de reproduction : conteneur d'eau

Déployer et protéger les prédateurs naturels

Les moustiques font partie de l'écosystème et sont eux-mêmes la proie de nombreux autres animaux à toutes les étapes de leur vie. Au stade de larve ou de nymphe, ils sont mangés par les larves de libellules, les coléoptères aquatiques, les salamandres ou les poissons. Les moustiques adultes sont la proie des grenouilles, des chauves-souris, des araignées et des oiseaux. Un écosystème équilibré attirera ces prédateurs naturels et aidera donc à réduire la nuisance causée par les moustiques. Pour ce faire vous pourriez, par exemple, introduire des poissons dans un bassin d'ornement, accueillir d'autres ennemis naturels des moustiques dans le jardin ou aux alentours, ou planter un végétation abondante et variée.